Chroniques des accompagnateurs

Vie domestique et familiale au temps de Jésus - Quelques aspect
Au seuil de la maison, votre attention sera retenue par un étui en forme de coquillage apposé sur le montant de la porte. C’est la mezouzah, que les plus fervents touchent ou embrassent avant d’entrer. La lettre Shin de l'alphabet hébreu figure sur le boîtier renfermant un parchemin enroulé sur lequel on lit : « Écoute Israël …» (Dt 6, 4-9). Ce n’est ni une amulette ni un fétiche. Le Talmud explique que la mezouzah assure la protection divine de la maison juive.
Paul et ceux de Corinthe
Quand en l’an 52 Paul quitte Athènes, en compagnie de Timothée et Silas, c’est pour rejoindre Corinthe, à trois jours de marche. La ville grouille de commerçants, de philosophes, d’une foule cacophonique, polyglotte. Corinthe compte alors un demi million d’habitants, esclaves pour la plupart, qui vouent un culte à la déesse Aphrodite. La ville doit sa prospérité à sa situation géographique et à ses deux ports. Les Corinthiens mènent une vie facile, de luxe, et de débauche pour les matelots avides de plaisirs. D’où l’expression péjorative : « vivre à la Corinthienne ».
1 2