Le jubilé de la miséricorde, une année sainte extraordinaire

Le pape François a annoncé l’ouverture d’un jubilé extraordinaire de la miséricorde, une année sainte au cours de laquelle les croyants sont notamment invités à accomplir un pèlerinage. Terre Entière vous accompagne dans la célébration de ce jubilé.

Jubilé et année sainte bibliques : repos, libération et bénédiction

On sait que le rythme biblique de la semaine prévoit un sabbat pour le repos de l’homme en mémoire du repos de Dieu en sa Création. Mais on connaît moins bien la tradition de l’année sabbatique : « en la septième année, la terre aura son repos sabbatique, un sabbat pour le Seigneur. Ce sera pour la terre une année de repos. » (Lv 25, 4 et 5). Le repos est un commandement de Dieu. Il signifie avant tout que le bonheur et la prospérité ne sont pas d’abord le fruit de l’action de l’homme mais un don de Dieu. Pour signifier cette gratuité, Moïse prescrit un jubilé après « sept fois sept années », chiffres qui signifient la plénitude de la grâce divine :

« Vous déclarerez sainte cette cinquantième année
et proclamerez l’affranchissement de tous les habitants du pays.
Ce sera pour vous un jubilé.
Cette cinquantième année sera pour vous une année jubilaire.
Le jubilé sera pour vous une chose sainte :
vous mangerez des produits des champs ».

Lévitique 25, 10-12

L’accomplissement du jubilé dans la personne et le message du Christ

Dès le début de son ministère public, Jésus-Christ reprend la tradition patriarcale et prophétique du jubilé en montrant qu’elle trouve en lui son accomplissement définitif. Alors qu’il est invité dans la synagogue de Nazareth à lire l’oracle du prophète Isaïe annonçant l’ouverture d’une « année de grâce du Seigneur », la libération des opprimés et l’annonce de la bonne nouvelle aux pauvres, il proclame :

« Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Écriture ».

Luc 4, 21

Cet aujourd’hui dont parle le Christ rompt d’une certaine manière l’obligation rituelle de la pratique du jubilé. Il ne faut plus attendre sept ans et encore moins cinquante pour libérer les opprimés et prendre soin des pauvres. La libération s’accomplit par la grâce et la miséricorde du Christ et l’apôtre Paul rappelle qu’elles sont de chaque instant :«C’est maintenant le moment favorable, c’est maintenant le jour du salut» (2 Corinthiens 6, 2).

Les années jubilaires dans la vie de l’Église

Sans oublier qu’il faut vivre chaque jour dans « l’aujourd’hui de Dieu », l’Église s’est inspirée de la tradition biblique pour proposer, dès le Moyen-Âge, des années jubilaires. La première a été proclamée par le pape Boniface VIII en 1300. Ce sont alors 200 000 pèlerins, un nombre considérable pour l’époque, qui accomplirent le pèlerinage jusqu’à Rome. Tous les 50 ans et, à partir du XVe siècle, tous les 25 ans, une année jubilaire est célébrée pour rendre plus dynamique et engagée la vie des croyants. Le dernier grand jubilé de l’Église a eu lieu en l’an 2000.

Un jubilé extraordinaire

De manière exceptionnelle, des papes ont proposé un jubilé extraordinaire, c’est-à-dire une année sainte qui s’affranchit de l’attente du délai habituel de 25 ans. La dernière années sainte extraordinaire célébrait un jubilé de la Rédemption en 1983.

Le jubilé de la miséricorde : une année sainte voulue par le pape François

Dans la continuité du message du pape Jean-Paul II qui avait créé une fête liturgique de la divine miséricorde en hommage au message de sainte Faustine, le pape François a annoncé l’ouverture d’un jubilé de la miséricorde du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016 :

«J’ai décidé de promulguer un jubilé extraordinaire
ayant en son centre la miséricorde de Dieu.
Ce sera une année sainte de la Miséricorde.
Nous voulons la vivre à la lumière de la parole du Seigneur:
«Soyez miséricordieux comme votre Père» (cf. Lc 6, 36).
Et cela en particulier pour les confesseurs! Beaucoup de miséricorde! »

Pape François, homélie du 13 mars 2015, Saint-Pierre de Rome

Les raisons de ce jubilé et les moyens proposés pour le vivre sont explicités par le pape François dans sa bulle d’indiction Miséricordiae Vultus. Le saint-Père y rappelle notamment que « nous sommes invités à vivre de miséricorde parce qu’il nous a d’abord été fait miséricorde » (§ 9) et qu’il s’agit d’une « Année sainte extraordinaire pour vivre dans la vie de chaque jour la miséricorde que le Père répand sur nous depuis toujours » (§ 25).

Le jubilé de la miséricorde avec Terre Entière

En suivant les suggestions du pape François, les prêtres accompagnateurs de chacun des pèlerinages de l’année jubilaire proposeront, pour chaque pèlerinage de Terre Entière au cours de l’année sainte, des célébrations particulières et des temps entièrement consacrés à la contemplation du mystère de la miséricorde. À Rome, en Terre Sainte et dans chacune des grandes destination du pèlerinage chrétien, suivant l’invitation du pape François nous passerons par« la Porte de la Miséricorde, où quiconque entrera pourra faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance (Le visage de la miséricorde § 3).

Voyages associés

Pèlerinage Italie : l’Église de Dieu qui est à RomePèlerinage 5 jours

Pèlerinage en Italie. Pèlerinage à Rome avec audience pontificale, visite basilique Saint-Pierre, musées du Vatican, basilique Saint-Clément, Gésu, catacombes, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Louis-des-Français...

du 21 au 25 mars 2021
Départ garanti
du 26 au 30 sept. 2021
Offre Primo