L'arbre aux racines bibliques

Vallée de Qadisha - Liban ©GettyImages
Centre-ville de Beyrouth - Liban ©GettyImages
Mosquée à Beyrouth - Liban ©iStock
Palais de Beiteddine - Liban ©GettyImages
Rue pavée à Deir-el-Qamar - Liban ©GettyImages
Arc d'Hadrien à Tyr - Liban ©GettyImages
Ruines de Tyr - Liban ©GettyImages
Château de Sidon - Liban ©GettyImages
Byblos - Liban ©GettyImages
Ruines de Byblos - Liban ©GettyImages
Vallée de Qadisha - Liban ©GettyImages
Basilique Saint-Paul à Harissa - Liban ©iStock
Vue du monastère à Harissa - Liban ©GettyImages

Pèlerinage au Liban

Pèlerinage 9 jours - 8 nuits Offre exclusive >

Fragiles et meurtris, malmenés par les tempêtes, le Liban et son cèdre emblématique ont souvent été menacés jusque dans leur existence même. Mais l’arbre est solide. Ses racines remontent très loin : il voit naître l’écriture. Ses fondations sont profondes : la Parole de Dieu dans le prophète Ézéchiel ne dit-elle pas que « ses racines se déploient dans les eaux abondantes » ? Un pèlerinage au Liban vous conduira à cette source jaillissante : la richesse humaine, culturelle et spirituelle du pays, loin de le conduire à sa perte, lui assure un avenir plus grand encore que celui des arbres millénaires. Forts de cette espérance, allez sans crainte rendre visite à un peuple ami et très cher.

Ce pèlerinage requiert une bonne condition physique.

Points forts

  • de nombreuses rencontres organisées sur place dans une démarche oecuménique ;
  • une marche méditative dans la vallée de Qadisha ;
  • les sites Byblos, Tyr et la vallée de Qadisha, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
  • la participation à la procession et à la messe solennelle au mont Charbel (22 de chaque mois).

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Beyrouth

Paris : accueil à l'aéroport et envol pour Beyrouth.
À l'arrivée, transfert vers l'hébergement.

Le Liban est une terre biblique. Les auteurs de l’Ancien Testament se tournaient souvent vers les monts du Liban et de l’Hermon qu’ils voyaient à l’horizon. Les Cèdres du Liban, l’aspect des montagnes, l’arôme de ses parfums, ses vergers, ses cascades d’eau vive, ses neiges éternelles ont été immortalisés par les Psaumes et le Cantique des Cantiques. C’est véritablement l’une des terres où coulent le lait et le miel, une terre visitée par le Christ (Marc 7, 24-31).

Dîner et nuit à Beyrouth.

2 Le sanctuaire marial de Magdhdouché, Beiteiddine, Deir el-Qamar

(Environ 140 km)

Ce matin, nous rejoindrons le sud-est de Beyrouth afin de découvrir le sanctuaire Notre-Dame-de-Maghdouché (Notre-Dame-de-l'Attente), lieu de pèlerinage marial. Selon la tradition, la Vierge, qui accompagnait Jésus lors de ses pérégrinations à Cana, Sidon ou encore Tyr, y attendait le retour de son fils au sommet de la colline où se trouve aujourd'hui Maghdouché. Il lui était interdit de suivre son fils dans les régions païennes, ainsi Marie attendait dans la grotte de Mantara ("en attente"), située sur la route romaine qui reliait Jérusalem à la côte libanaise. Nous poursuivrons notre chemin, dans la région de Chouf, où le prince Chehab installa la capitale au XIXe siècle. Le Chouf compte parmi les plus belles régions du Liban mais fut souvent meurtri. Aujourd'hui, la région a pansé ses plaies, druzes et chrétiens y vivent de nouveau ensemble. Sur son éperon, Beiteiddine domine la vallée avec son fameux palais, le "Versailles oriental" construit pour l'émir Bachir au XIXe siècle : arcades, galeries et salles décorées en font un modèle d'architecture orientale. Nous visiterons ensuite Deir el-Qamar (850 mètres d'altitude), "le couvent de la Lune", ancienne résidence et capitale des émirs libanais des XVIe et XVIIe siècles. De retour à *Beyrouth**, nous visiterons son centre-ville et sa fameuse corniche. Plaque tournante du Moyen-Orient, Beyrouth a connu régulièrement au fil des siècles la ruine et la reconstruction. Une promenade à pied nous mènera à la rencontre des sites emblématiques de la ville tels que la place des martyrs, la mosquée Mohammad Al-Amin, les bains romains, les souks ou encore la cathédrale Saint Georges.
_Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Beyrouth._

3 Tyr, Saïda

(Environ 200 km)
Ce matin, nous visiterons Tyr, que atteindrons par une route construite sur la digue bâtie jadis par Alexandre le Grand. Tyr, qui fut la "reine de la mer", a su préserver des vestiges de l'époque romaine, que nous découvrirons en visitant les fouilles de la cité proche de la Vieille Ville. Elles s'organisent autour d'une voie bordée d'imposantes colonnes qui mène à l'ancien port. La plus célèbre des cités phéniciennes est louée par Hérodote et nommée dans la Bible (Jésus y accomplit quelques miracles dont la guérison de la fille de la Cananéenne : Mc 7, 24-30). Nous découvrirons les vestiges des villes croisées, arabes, byzantines et gréco-romaines avec l’hippodrome, la route romaine, l’aqueduc, les thermes et le théâtre.
Déjeuner à Cana avec une association qui œuvre pour le développement durable dans le domaine religieux, culturel, environnemental et touristique (sous réserve).

La population, l'économie et la politique font de Saïda (l'ancienne Sidon) la troisième ville libanaise. Cité multiconfessionnelle, elle abrite en son sein des musulmans (chiites comme sunnites) et des chrétiens. Citée dans la Bible, elle est l'une des plus anciennes cités phéniciennes. Nous découvrirons ses vestiges datant de l'époque des Croisades. Le "château de la mer" est une forteresse bâtie au début du XIIIe siècle sur une petite île reliée à la terre par un pont fortifié. Elle fut construite à l’aide de matériaux extraits de ruines antiques voisines.
Dîner et nuit à Beyrouth.

4 Les Cèdres, le musée Gibran à Bcharré et Saint-Antoine de Qozhaya

(Environ 150 km)
Au cœur de la montagne libanaise, nous gagnerons la station d'altitude des Cèdres (1 840 mètres d'altitude), où subsiste le fameux épineux, symbole plusieurs fois millénaire du Liban. Nous ferons un arrêt au village de Dimane siège d’été du patriarcat Maronite, pour admirer la vallée de Qadisha, "la vallée sainte" parsemée de chapelles, d'ermitages et de monastères rupestres. Puis nous traverserons la forêt des Cèdres. Souvent mentionné dans la Bible (les Psaumes, le livre d’Ézéchiel…), c’est le seul arbre d’après les Écritures, que Dieu aurait planté de ses mains. Le cèdre est lié aux trois grandes religions du Moyen-Orient. Pour les juifs c’est l’arbre choisi pour construire la charpente du temple de Salomon à Jérusalem ; pour les chrétiens l’arbre saint ; pour l’Islam le bois pur. Nous visiterons le musée de Khalil Gibran, artiste libanais (1883-1931), écrivain et philosophe. Le musée est installé dans un ancien couvent accroché sous la falaise surplombant le village de Bcharré. En fin de journée, nous rejoindrons le couvent maronite Saint-Antoine de Qozhaya, avec l’église et le musée abritant la première presse en caractères syriaques.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit au foyer Qozhaya.

5 Les monastères de la vallée de Qadisha : Saint-Elysée et Notre-Dame de Qannoubine

Nous consacrerons notre journée à la découverte de la vallée de Qadisha, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Si le cèdre est le symbole du Liban, la vallée de Qadisha, "la vallée sainte", en est l'âme. Cette profonde vallée aux paysages puissants, creusée de dizaines de grottes, est le refuge historique de la communauté maronite et tient son nom du grand nombre de monastères qu'elle abrite. Nous visiterons aujourd'hui les monastères Saint-Elysée et Notre-Dame de Qannoubine, situés tous deux dans un relief accidenté à couper le souffle. Construit à flanc de roche et caché parmi les oliviers, le monastère Saint-Elysée est le berceau des ordres monastiques maronites. Ancienne résidence des évêques de Bcharré, c'est là que naquit l'Ordre libanais maronite en 1695. Nous entamerons ensuite une randonnée de 2 heures environ sur un sentier balisé qui nous mènera jusqu'au monastère Notre-Dame de Qannoubine. C'est en plein milieu de la vallée sainte que fut fondée au IVe siècle, la première communauté monastique du Liban à Notre-Dame de Qannoubine. Devenu siège du patriarcat maronite du XV au XIXe siècle, le monastère conserva une prééminence sur tous les autres couvents du Liban. Bien que d'architecture simple et austère, son église possède des fresques murales de style byzantin dont un très beau Couronnement de la Vierge par la Trinité.
Déjeuner en cours de visite sous forme de panier-repas.
Dîner et nuit à Byblos.

Nota Bene : cette journée requiert une bonne forme physique et nécessite de bonnes chaussures de marche.

6 La procession et la messe solennelle au mont Charbel, Byblos

(Environ 40 km)
Nous consacrerons la matinée à la visite du mont Charbel à Annaya (1 200 mètres d'altitude). Nous découvrirons le monastère Saint-Maroun et la sépulture de saint Charbel Makhlouf (1828-1898), ermite très vénéré dans le pays. Bien qu'il soit maronite, saint Charbel est populaire au sein de toutes les confessions chrétiennes et de toutes cultures. Nous visiterons l’ermitage, perché sur la montagne où eurent lieu des miracles. Canonisé en 1977 par Paul VI, le tombeau du saint patron du Liban constitue un important lieu de pèlerinage. Nous participerons à la grande procession et à la messe solennelle organisées le 22 de chaque mois sur le mont. Cette procession qui attire des milliers de fidèles, est l'occasion de vénérer l’Eucharistie, au centre de la vie du Père Charbel.
Déjeuner.

Nous rejoindrons ensuite Byblos, l'une des plus anciennes villes du monde. Aux pieds des quartiers anciens dominés par la citadelle franque s'étend le site archéologique. Ses vestiges : les premières installations humaines du VIIe millénaire avant J.-C., les murailles imposantes du IIIe millénaire, le temple aux obélisques, le théâtre et la colonnade romaine... illustrent parfaitement la succession de civilisations rendant cette région du monde si passionnante.
Dîner et nuit à Byblos.

7 Sur les pas de sainte Rafqa et saint Hardini, l'ancienne cité phénicienne de Batroun

(Environ 60 km)
Ce matin, nous partirons sur les traces de sainte Rafqa (1832-1914), patronne des malades, des affligés et des souffrants. Orpheline, Rafqa attend ses 21 ans avant d'entrer dans la vie religieuse. Elle fut béatifiée le 17 novembre 1985 et canonisée le 10 juin 2001 par le Pape Jean-Paul II. Il s'agit de la première femme libanaise et du Proche-Orient à avoir été déclarée sainte. Niché à 350 mètres d’altitude, le monastère Saint-Joseph héberge la tombe de la sainte. Nous rejoindrons ensuite Kfifane afin d'y découvrir le couvent Saint-Cyprien et Sainte-Justine, aussi communément appelé "Sanctuaire de Saint-Hardini". Ce lieu est aujourd'hui un lieu de pèlerinage grâce au saint Nimatullah Kassab Al-Hardini (1808-1858), moine libanais maronite, père spirituel et professeur en Théologie de saint Charbel et canonisé par le Pape Jean-Paul II en 2004. Nous verrons son tombeau. De retour sur nos pas, nous visiterons Batroun, ancienne cité phénicienne, connue notamment pour son port de pêche et ses vieux souks de l'époque ottomane. Au détour de notre promenade dans les ruelles de cette ville de charme, nous admirerons l'architecture de l'église Saint-Etienne, édifiée en 1896, ainsi que la chapelle Notre-Dame de la mer, dont les icônes datent de 1813. Erigé au sommet d'une falaise, la statue du "Christ Roi" n'est pas sans rappeler celle du "Christ Rédempteur" à Rio de Janeiro au Brésil.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Byblos.

8 Balamand, la grotte de Jeita, le siège du patriarcat maronite à Bkerké, Harissa

(Environ 150 km)
Nous longerons ce matin la côte pour rejoindre le monastère Notre-Dame de Balamand. Fondé par des Cisterciens aux XIIe et XIIIe siècles, il a été confié à des moines orthodoxes au XVIIe siècle, et est devenu l'un des lieux de résidence au Liban du patriarche orthodoxe. Sa visite nous dévoilera une riche collection d'icônes. Nous gagnerons ensuite la grotte de Jeita, située dans la vallée de Nahr el-Kelb, composée de grottes karstiques interconnectées dans Jeita. Le complexe est constitué de deux grottes. A bord d'un bateau, nous admirerons ce dédale de stalactites et stalagmites. Puis nous verrons le siège du patriarcat maronite à Bkerké. Enfin, notre route nous mènera à Harissa, haut lieu de pèlerinage, où la Vierge du Liban domine depuis son piédestal situé à 650 mètres d'altitude. Nous visiterons le sanctuaire ainsi que la cathédrale Saint-Paul.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Beyrouth.

9 Beyrouth, vol de retour vers Paris

Ce matin, la visite du musée national nous permettra de parcourir l'histoire du Liban à travers les trésors de ses collections, comme le fameux sarcophage d'Ahiram, le trésor de Byblos ou encore les sculptures de Tyr.
Déjeuner libre.

Puis transfert à l'aéroport de Beyrouth et vol de retour vers Paris.

Bon à savoir : dans la mesure du possible, la célébration de l'Eucharistie est assurée au cours de chaque journée de pèlerinage.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels

BEYROUTH - Gems 4★

http://gemshotel.com.lb/

BYBLOS - Canari 3★

https://www.canaridebyblos.com/

EHDEN - Hébergement religieux Foyer Qozhaya

https://www.facebook.com/Foyer-Kozhaya-186866198914175

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports

Vols sur compagnie régulière Turkish Airlines
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
17/09/2021 - 11:00
Istanbul IST
17/09/2021 - 15:30
TK1822
Istanbul IST
17/09/2021 - 18:45
Beirut BEY
17/09/2021 - 20:45
TK826
Beirut BEY
25/09/2021 - 16:05
Istanbul IST
25/09/2021 - 18:05
TK825
Istanbul IST
25/09/2021 - 19:20
Paris - Charles de Gaulle CDG
25/09/2021 - 22:05
TK1829

Compagnies aériennes alternatives : Middle East Airlines, Transavia, Air France

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 2 050,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 2 050,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +380,00 € / personne
Offre exclusive

Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Terre Entière a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Taxes aériennes au 3 août 2020, comprises dans le prix : 273,00 € dont 93,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 20 et 25 personnes. Entre 10 et 19 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 60 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 60 jours.

Ces prix comprennent :

  • l'accueil et l'assistance à l'aéroport de Paris le jour du départ ;
  • les vols Paris / Beyrouth (aller et retour) sur vols réguliers et en classe économique ;
  • les taxes aéroports ;
  • les transferts aéroport / hébergement / aéroport ;
  • l'autocar climatisé et de bon confort durant le pèlerinage ;
  • l'hébergement en pension complète du dîner du premier jour au petit-déjeuner du neuvième jour (selon les horaires d'avion) ;
  • la présence d'un accompagnateur spirituel Terre Entière au départ de Paris ;
  • les services d'un guide local francophone ;
  • toutes les visites et excursions mentionnées au programme ;
  • les entrées dans les sites, musées et monuments mentionnés au programme ;
  • l'obtention du visa par nos soins (délivré à l'arrivée) ;
  • l'assurance assistance-rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • le déjeuner du neuvième jour ;
  • les boissons ;
  • les dépenses personnelles ;
  • les pourboires aux guides et aux chauffeurs ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour ;
  • tout ce qui n'est pas mentionné dans « Ces prix comprennent ».

Informations pratiques

Liban

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valable six mois après la date du retour est nécessaire. Il doit être vierge de tampon israélien et de tout tampon prouvant un passage de frontière entre Israël et l'Egypte, ou entre Israël et la Jordanie.
Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade du Liban - 3, Villa Copernic 75116 Paris - Tel : 01.40.67.75.75 - Site web : http://www.ambassadeliban.fr/

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire par rapport à la France est de une heure de plus, été comme hiver.

Climat : les meilleures saisons sont le printemps, de mars à juin, et l'automne, de septembre à début novembre, pour bénéficier à la fois d'une température douce et d'une pluviométrie faible. D'avril à juin, les températures sont douces partout, même sur la côte, les champs sont verts, les arbres en fleurs, et la pluie rare. Dans l'intérieur des terres et dans les montagnes les soirées sont fraîches, voire parfois très fraîches.

Santé : la situation sanitaire est plutôt bonne et il n'y a pas à prendre de précautions particulières si ce n'est qu'il est préférable de ne pas boire l'eau du robinet, d'opter pour l'eau minérale, (et ne pas consommer les glaces et les jus de fruits frais qui en contiennent), de ne pas abuser des crudités et de la viande hachée. Les visiteurs étrangers sont rarement malades hormis les banales "touristas" mais avec toutefois de petits risques d'amibiase.
Il n'existe aucun vaccin obligatoire à l'entrée au Liban, toutefois il est sans doute préférable d'être à jour des vaccinations DT-polio et contre les hépatites A et B. Les autres vaccins (choléra, fièvre jaune etc...) sont inutiles ainsi que la prophylaxie antipaludéenne. Emportez une petite pharmacie de voyage, contenant remèdes contre les troubles intestinaux, crème antibiotique, crème contre les insectes, collyre, antibiotiques à large spectre, pansements etc...

Tenue vestimentaire : quelle que soit la saison, emportez des vêtements légers et pratiques, en coton, sans oublier un lainage pour le soir. Munissez-vous de chaussures confortables pour les visites des sites, de lunettes de soleil et éventuellement d'un couvre-chef.
Recommandations vestimentaires : en particulier dans les souks ou en ville, il est préférable de ne pas porter de shorts, ni de décolletés trop provocants, ni de débardeurs, pour les femmes. En outre, des tenues jugées "trop légères" vous interdiraient l'entrée des églises et des mosquées.

Electricité : les normes européennes sont en vigueur (220V/ 50Hz), un adaptateur à fiches plates peut être utile.

Pourboires : les pourboires dans les hôtels et restaurants sont compris dans nos prix ainsi que les pourboires des porteurs à l'aéroport. Le pourboire pour les chauffeurs et le guide local n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 1 euro par jour et par personne aux chauffeurs et 3 euros par jour et par personne au guide local.

Téléphone : le réseau téléphonique est en bon état et permet d'appeler l'Europe depuis l'ensemble du pays. Pour appeler la France, composez 00 33 puis les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro régional). Les téléphones mobiles fonctionnent au Liban.

Change : la monnaie est la Livre libanaise, divisée en 100 piastres. Il existe des billets 100 000, 50 000, 20 000, 10 000, 5 000, 1000, 250, 100 et 50 livres, les pièces n'existent plus. A ce jour (mars 2020) 1 € = 1 629 livres libanaises. La Livre libanaise, autrefois fierté nationale, est aujourd'hui rongée par l'inflation à tel point que l'on peut partout payer en Dollar et qu'il n'est pas absolument nécessaire de faire du change. Les cartes bancaires sont aussi d'un usage courant. Vous pouvez faire du change à l'aéroport (passeport + carte bancaire ou travellers chèques), dans les hôtels (en espèces) et les banques (passeport + carte bancaire ou travellers chèques).

Douane : les formalités de douane sont des plus rudimentaires, une chose à signaler : l'importation comme l'exportation de devise sont libres.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Liban

  • P. VALLAUD, Liban, Hachette, Guide Bleu Evasion
  • G. CHATELARD, Liban, Guides Marcus
  • P. PINTA, Le Liban, P. Pinta, Karthala
  • J.-M. BLAS de ROBLES et J.-B. YON, Vestiges archéologiques du Liban, Edisud
  • COLLECTIF, Histoire du Liban, des origines au XXe siècle, éd. Ph. Rey
  • G. CORM, Le Liban contemporain : Histoire et société, La Découverte
  • COLLECTIF, Le Liban, une guerre de 33 jours, La Découverte
  • Fr. BRIQUEL-CHATONNET et E. GUBEL, Les Phéniciens : aux origines du Liban, Gallimard, coll. Découvertes
  • COLLECTIF, Les Phéniciens, Gallimard, coll. L'Univers des Formes
  • D. CHAKOUR, La Méditerranée des Phéniciens : de Tyr à Carthage
  • Les Phéniciens, C. Baurain, Armand Colin

Dossiers d'Archéologie
- 30 ans de recherche archéologiques au Liban, N° 12.
- Les Phéniciens à la Conquête de la Méditerranée, N°132

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 17 - 25 sept. 2021
A partir de
2 050 €
Tarif TTC par personne

Pèlerinage de
9 jours

Petit groupe de
10 à 25 participants

Autres départs

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes