La Pâque orthodoxe en Bucovine

Monastère de Dragomirna - Roumanie © GettyImages
Fresque du jugement dernier, monastère de Voronet - Roumanie © GettyImages
Le monastère Moldovita, Bucovine - Roumanie © iStock
Le monastère de Sucevita - Roumanie © GettyImages
Pască, gâteau de Pâques - Roumanie ©Getty Images
Lasi - Roumanie ©Getty Images
Monastère d'Humor - Roumanie ©Getty Images
Monastère de Voronet - Roumanie ©Getty Images
Cozonac, brioche de Pâques - Roumanie ©Getty Images
Fresque murale du monastère d'Arbore - Roumanie ©Getty Images

Pèlerinage œcuménique en Roumanie

Circuit 8 jours - 7 nuits

Chez les orthodoxes, on dit à la fois "les Pâques" ou "la Pâque". Cette dernière vient conclure un jeûne de quarante jours, qui n'autorise ni viande, ni œufs, ni produits laitiers. Si ce long jeûne est destiné à purifier l'âme et le corps, la semaine qui précède la grande fête donne lieu à un « grand nettoyage ». Un peu partout, des feux balisent le paysage : on finit de brûler des déchets végétaux accumulés pendant l'hiver dans les champs, les jardins et les vergers. Pâques est également un grand moment de gastronomie populaire dans cette région. Associés à toutes ces traditions, vous garderez un souvenir émouvant de cette semaine exceptionnelle.

Points forts

  • un pèlerinage accompagné par un prêtre catholique spécialiste du monde orthodoxe et théologien de l’image ;
  • un moment unique de partage des traditions pascales dans les villages de la Bucovine ;
  • la participation à plusieurs temps forts religieux dont la messe du Jeudi saint et l’office de la Résurrection.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Iasi

Paris : accueil à l'aéroport et envol pour Iasi sur vol régulier (nous interroger pour une autre ville de départ souhaitée).
A notre arrivée, transfert à l'hôtel et installation.

En fin d'après-midi, nous partirons pour une première découverte de la ville de Iasi, capitale de la région roumaine de Moldavie. Moins connue que Bucarest, la ville de Iasi n’en possède pas moins une longue et riche histoire culturelle et religieuse. Elle est le siège du Métropolite de Moldavie.
Dîner et nuit à Iasi.

2 Iasi, Suceava

(Environ 160 km)
Nous débuterons la journée avec la visite du monastère des Trois Hiérarques. Bâti au XVIIe siècle par le gouverneur de la région, Vasile Lupu, cet édifice témoigne de la prospérité de la ville insufflée par ce prince d’origine albanaise et qui rêvait d’une Byzance moldave. Construit comme un ensemble monastique traditionnel, il reste à ce jour une référence architecturale en Roumanie. Nous gagnerons ensuite le monastère de Golia et son imposante tour d’entrée puis le Palais de la culture de style néogothique. Un peu plus loin sur la colline se tient le monastère de Galata, restauré au XIXe siècle après qu’un incendie ait ravagé les très belles fresques intérieures. En fin d’après-midi, nous partirons vers la Bucovine, région connue pour ses fameux sanctuaires aux murs extérieurs couverts de fresques. Edifiés entre les XVe et XVIe siècles, ils sont uniques au monde. Avant de quitter Iasi, nous ferons un arrêt au cimetière juif, qui permet d’avoir une idée de l’importance de cette communauté dans l’histoire et le développement de la ville. Quasiment anéantie lors de la Shoah, il n’en reste qu’une centaine de personnes.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Suceava.

3 Monastère de Dragomirna, le village de "vieux croyants" russes, l'église de Patrauti, les communautés polonaises de Solonet et de Cacica

(Environ 120 km)
Une courte visite de l'église Saint-Jean-le-Nouveau nous permettra de découvrir l'histoire de ce saint vénéré par les Moldaves, auquel est dédié chaque année un important pèlerinage. A quelques encablures de Suceava se situe le monastère de Dragomirna. Bien qu'édifié un peu plus tardivement que les autres monastères de la région, il figure néanmoins sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il le doit à son architecture élancée, au traitement délicat de la pierre, véritable dentelle qui laisse deviner une influence orientale, et également à son site bucolique bordé d'un lac, autour duquel passent des troupeaux de brebis. A l'initiative de son fondateur, le métropolite Anastasie Crimca, ce monastère abritait une brillante école d'enluminures dont nous pourrons admirer encore quelques magnifiques exemples conservés dans un petit musée niché dans le mur d'enceinte. En quittant ce lieu paisible viendra le moment d'évoquer une incroyable épopée. En contrebas de la route se situe encore un exemple de cette richesse ethnique et religieuse qui fit longtemps la renommée de la Bucovine. Il s'agit d'un village de "vieux croyants" russes. Fuyant les persécutions qui suivirent le schisme de l'église russe, le raskol, ils s'établirent ici vers la fin du XVIIe siècle et ont perpétué jusqu'à l'aube des années 2000 la vieille foi, les traditions et la langue de cette Russie profonde rescapée des temps anciens. Aujourd'hui, ils se sont fondus dans la société roumaine. Quelques kilomètres plus loin, nous gagnerons la petite église de Patrauti (1487), qui a conservé quelques lambeaux de fresques. Par ses proportions et son élégance, elle est considérée comme l'archétype du style des églises moldaves. Tout près se trouve une autre surprise : les communautés polonaises de Solonet et de Cacica dont la basilique, lieu de pèlerinage, abrite une copie de la Vierge noire de Czestochowa. Catholiques, elles auront célébré Pâques quelques jours plus tôt.
Déjeuner chez l'habitant.
Dîner et nuit à Gura Humorului.

4 Monastères de Humor et de Voronet, messe du Jeudi saint au monastère de Sucevita

(Environ 130 km)
Nous visiterons ce matin l'église du monastère de Humor qui est l'unique élément qui subsiste du monastère original fondé en 1415. L'église, à plan trilobé, possède une véranda ouverte dont les murs extérieurs sont peints de scènes du Jugement dernier. Nous poursuivrons avec la visite de l'église du monastère de Voronet, l'un des joyaux de l'art moldave. Elle doit sa célébrité à la couleur bleue unique qui domine l'ensemble des fresques et à la représentation du Jugement dernier qui enchante tout le mur ouest de l'édifice. Nous gagnerons ensuite la petite ville de Malini pour une rencontre avec la communauté des religieuses de l'église des "vieux croyants" roumains (sous réserve).
Déjeuner au monastère où nous partagerons un repas frugal avec les religieuses.

Nous poursuivrons notre route jusqu'à Sucevita. En chemin, nous découvrirons la délicieuse église de Arbore (fresques de 1541), quelque peu oubliée mais qui mérite le détour. Nous nous installerons ensuite dans notre maison d'hôtes située dans le hameau de Sucevita, pour vivre pleinement les coutumes de la Pâque orthodoxe.
Nous nous rendrons en soirée au monastère de Sucevita pour assister à la superbe messe du Jeudi saint, pendant laquelle sont lus les douze Evangiles de la Passion du Christ.
Dîner et nuit à Sucevita (table et chambres d'hôtes).

5 Monastères de Sucevita et de Moldovita, célébration du Vendredi saint

(Environ 70 km)
Ce matin, nous assisterons brièvement à la préparation des gâteaux de Pâques avant de visiter le monastère de Sucevita, édifié et peint vers la fin du XVIe siècle, bien après les autres réalisations. Ultime soubresaut du désir d'autonomie des princes moldaves vis-à-vis de l'occupant ottoman, il est le dernier à avoir été couvert de fresques, raison pour laquelle il est parfois nommé « testament de l'art moldave ». Il est l'œuvre des frères Moghila qui échappèrent à la répression turque en se réfugiant en Pologne et à Kiev, où ils fondèrent une université prestigieuse qui portent encore leur nom : l'Université Moghilev. Non loin de là, nous découvrirons un superbe panorama sur les Carpates au col de Ciumârna.
Déjeuner à Moldovita dans une famille Houtsoule (peuple slavophone des montagnes de Bucovine).

Après le repas, la maîtresse de maison nous fera une démonstration de la technique traditionnelle des œufs décorés. Offrir un œuf délicatement décoré est le cadeau de Pâques par excellence ! Cette technique très raffinée se transmet dans sa famille de mère en fille. Après ce moment dédié à la tradition populaire, nous nous rendrons au monastère de Moldovita. Nous bénéficierons des commentaires en français de l'une des religieuses du lieu (sous réserve de sa disponibilité) qui nous proposera une lecture des fresques, de toute beauté, du monastère.
A l'occasion du Vendredi saint, qui est une journée de deuil, la tradition veut que le soir, on chante une des plus belles messes consacrées à la mort du Christ. Nous participerons à l'une d'elles à Sucevita.
Dîner et nuit à Sucevita.

6 Foire hebdomadaire de Vicov, monastère de Putna, office de la Résurrection

(Environ 80 km)
Nous passerons une partie de la matinée à la foire hebdomadaire de Vicov, particulièrement pittoresque, où les villageois des environs viennent faire leurs ultimes achats pour la fête pascale. Au retour, nous ferons un détour par le monastère de Putna, où se trouve le tombeau du grand prince moldave Etienne le Grand, raison pour laquelle ce lieu revêt une grande importance pour les Roumains.
Déjeuner.

Le samedi est bien évidemment un moment très spécial dans le cycle de la Pâque orthodoxe. Cette journée est consacrée au recueillement et aux derniers préparatifs : on apprête les paniers remplis de victuailles qui seront bénis dans la nuit ou au petit matin. En prévision de la longue nuit pascale, on a l'habitude de dormir pendant quelques heures en fin d'après-midi. Avant de partir à l’église, chaque membre de la famille se lave, mettant dans l’eau un œuf teinté de rouge et une pièce d’argent. C’est un rituel de bonne santé et de prospérité.
Après le dîner, vers 23 heures, nous nous rendrons au monastère de Sucevita, pour y vivre l'office de la Résurrection. À minuit, à l'annonce de la Résurrection, nous partagerons la Lumière Sainte et une procession aura lieu autour de l'église. S'ensuit la messe de Pâques, qui peut durer trois heures. À l'issue de celle-ci, les paniers seront bénis.
Nuit à Sucevita.

Nota bene : une navette permettra à ceux qui ne souhaitent pas participer à l’intégralité de la liturgie de rentrer se coucher.

7 Participation au grand repas de Pâques

La tradition veut qu'au retour de la bénédiction des paniers, on cogne un oeuf contre celui du voisin puis un premier casse-croûte vient rompre la longue période du jeûne pascal. Après un repos bien mérité, nous nous promènerons dans les environs du village et en début d'après-midi, nous participerons au grand repas de Pâques. Toute la semaine, les fours ont été mobilisés pour cuire toutes sortes de gâteaux, à commencer par le pască. Spécialement préparé pour être servi pendant la fête de Pâques, il est composé d'un mélange de fromage frais, de sucre, de crème, de jaunes d’œufs et de raisins secs. Au repas pascal figure aussi en bonne place le cozonac, une sorte de brioche allongée, farcie aux raisins secs, au pavot, au chocolat, aux noix ou aux loukoums. L'agneau pascal figure également parmi les plats traditionnels.
Nuit à Sucevita.

8 Monastère de Probota, vol retour Iasi / Paris

(Environ 200 km)
Sur le chemin vers Iasi, nous nous rendrons au monastère de Probota, situé à l'écart des grands courants touristiques. Probota abrite le tombeau du prince moldave Petru Rares, à qui l'on doit la géniale initiative (partagée avec son cousin le métropolite Grigore Rosca) de couvrir les églises de fresques. Celle de Probota fut particulièrement choyée. Même si les murs extérieurs ont vu la peinture s'estomper au fil des ans, l'intérieur abrite encore des fresques exceptionnelles, animées d'une force et d'une beauté inégalées. Tout aussi inégalée est l'atmosphère apaisante et conviviale de ce monastère, qui somnole au cœur d'un immense verger, au milieu d'un petit village.
Déjeuner à Iasi puis transfert à l'aéroport et vol retour vers Paris sur vol régulier.

Bon à savoir
- Dans la mesure du possible, la célébration de l'Eucharistie est assurée au cours de chaque journée de pèlerinage.
- Merci de noter que dans cette région de la Roumanie, les traditions et coutumes pascales sont très suivies et respectées par la population. Certains repas, pris au cours de ce pèlerinage, pourront parfois vous paraître frugaux, particulièrement ceux pris dans les monastères.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels

IASI - UNIREA 4★

https://www.hotelunirea.ro/fr

SUCEAVA - Balada 4★

http://www.hotel-balada.ro/

SUCEVITA - Casa cu cerbi

Dans cette ferme de Bucovine, et aménagée en chambres et table d'hôtes, les chambres sont chaleureuses et disposent de tout confort.

GURA-HUMORULUI - Pension La Roata

https://www.la-roata.ro/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports

Vols sur compagnie régulière Austrian Airlines
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
13/04/2020 - 10:00
Vienne VIE
13/04/2020 - 12:00
OS412
Vienne VIE
13/04/2020 - 12:45
Iasi IAS
13/04/2020 - 15:15
OS645
Iasi IAS
20/04/2020 - 15:55
Vienne VIE
20/04/2020 - 16:40
OS646
Vienne VIE
20/04/2020 - 17:20
Paris - Charles de Gaulle CDG
20/04/2020 - 19:25
OS417

Compagnies aériennes alternatives : Tarom Romanian Airlines

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 1 995,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 1 995,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +230,00 € / personne

Taxes aériennes au 21 mai 2019, comprises dans le prix : 252,00 € dont 98,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 25 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Ces prix comprennent :

  • l'accueil et l'assistance à l'aéroport de Paris le jour du départ ;
  • les vols réguliers internationaux ;
  • les taxes aéroports ;
  • les transferts aéroport / hébergement / aéroport ;
  • l'autocar climatisé et de bon confort selon le programme et quand nécessaire ;
  • l'hébergement en pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du huitième jour (selon les horaires d'avion) ;
  • la présence d'un accompagnateur spirituel Terre Entière de Paris à Paris ;
  • toutes les visites et excursions mentionnées au programme ;
  • les préparatifs aux festivités pascales comme indiqués au programme ;
  • les entrées dans les sites, musées et monuments mentionnés au programme ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les pourboires usuels au guide local et au chauffeur ;
  • les dépenses personnelles ;
  • l'assurance optionnelle bagages, annulation et interruption de séjour ;
  • tout ce qui n'est pas mentionné dans « Ces prix comprennent ».

Informations pratiques

Roumanie

Formalités pour les ressortissants français : une pièce d'identité en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade de Roumanie - fonctions consulaires assurées par l'ambassade - 5, rue de l'Exposition
75343 Paris Cedex 07 - Tel : 01 47 05 10 46 - Site web : http://paris.mae.ro

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire est d'1 heure de plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 13 h à Bucarest.

Change et douane : la monnaie roumaine est le LEU (LEI au pluriel). 1 EUR = 4.73 RON (septembre 2019). Le change peut être effectué dans les bureaux de change, les hôtels et distributeurs. Conservez les reçus pour pouvoir reconvertir les lei en euros avant de quitter la Roumanie. Les cartes bancaires sont acceptées dans la plupart des hôtels.

Santé : aucune vaccination n'est obligatoire. Emportez les médicaments dont vous pourriez avoir besoin, même si les pharmacies roumaines proposent des produits roumains et allemands équivalents. Munissez-vous également de produits contre les moustiques et de serviettes en papier. Pensez à vous procurer la carte européenne délivrée par l'Assurance maladie, indispensable si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Climat : la Roumanie bénéficie d'un climat continental assez accentué, avec des saisons tranchées et des amplitudes de température importantes. L'hiver est long, rigoureux, mais sain (un froid sec) avec un fort enneigement, notamment sur toute la zone carpatique (de novembre à mars, avril). Printemps et automne sont très agréables mais courts, avec d'importants écarts de température entre le jour et la nuit. En été, les températures moyennes avoisinent 30°C.

Achats : l'artisanat roumain est riche et varié. Vous pourrez rapporter des nappes brodées tout comme de la céramique, des poteries, des objets en bois sculptés, des œufs peints, des icônes sur bois et sur verre.

Electricité : le courant est de 220 volts et les prises sont identiques aux prises françaises.

Tenue vestimentaire : prévoyez des vêtements légers, ainsi que des pulls pour les soirées et les matinées fraîches. Nous vous conseillons d'emporter également un imperméable en cas de pluie.

Pourboires : dans les restaurants et hôtels, les pourboires sont appréciés (5 à 10% de l'addition). Les pourboires pour les chauffeurs et les guides sont également pratique courante.

Réseau routier : ce circuit s'effectue par la route, le meilleur moyen dont nous disposons pour une découverte approfondie. Il est à noter toutefois que les routes sont encore assez mauvaises sur certains tronçons en comparaison des routes d'Europe occidentale. Les journées au kilométrage conséquent peuvent être assez longues, néanmoins l'intérêt des visites compense la durée des trajets.

Hôtels : le parc hôtelier est limité et parfois vieillissant, toutefois nous sélectionnons les meilleurs hôtels disponibles. Le niveau de service est généralement bon mais variable selon les étapes, il n'en demeure pas moins tout à fait acceptable.

Repas : la nourriture est saine mais peu variée.

Visites : nous attirons votre attention sur le fait que les œuvres, artistes et courants artistiques cités dans nos programmes détaillés ne feront pas nécessairement l'objet d'un commentaire lors des visites des musées. Certaines œuvres peuvent également ne pas être exposées en raison de prêts ou de restauration. En fonction du temps dont vous disposerez, votre visite sera orientée sur une sélection d'œuvres.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Roumanie

Bibliographie générale
- Journal de Roumanie : la richesse sous les gravats de Bernard CAMBOULIVES, Anako
- Histoire de la Roumanie de Georges CASTELLAN, Que sais-je ? PUF
- Histoire du prince Dracula en Europe centrale et orientale de Matei CAZACU, Lib. Droz
- Les pays roumains entre Orient et Occident de Neagu DJUVARA, P O F
- Histoire des Roumains de Catherine DURANDIN, Fayard
- Rhapsodie Roumaine de Dominique FERNANDEZ, Grasset
- Histoire des Roumains et de la romanité orientale de Nicolae IORGA, 11 vol., Bucarest, 1937-44.
- Roumanie multiple de Carmen MIHAI, Editions Autres temps
- Bucarest de Paul MORAND, Plon

Guides
Guide Bleu - Evasion Roumanie, Hachette
Guide du Routard - Roumanie Bulgarie, Hachette Tourisme
Le Petit Futé - Roumanie
Roumanie de Diane CHESNAIS, Vilo

Pour approfondir le sujet
- Lucien BOIA, Laurent ROSSION, La Roumanie : un pays à la frontière de l'Europe, Belles Lettres
- Georges CASTELLAN, Histoire du peuple roumain, Armeline
- Jean-Yves CONRAD, Roumanie, capitale ... Paris, Oxus
- Jean CUISENIER, Mémoires des Carpates. Dans la Roumanie millénaire, un regard intérieur, Terre Humaine, Plon
- Bernard HOULIAT, Antoine SCHNEK, Tsiganes en Roumanie, Edition du Rouergue
- Alexandra IONESCU, Odette TOMESCU-HATTO, Politiques et société dans la Roumanie contemporaine, Harmattan
- Alain KERJEAN, Voyage en Roumanie : de la Transylvanie au delta du Danube, Glénât
- Jean-Louis PANNE, Stéphane COURTOIS, Le livre noir du communisme, Laffont
- Radu PORTOCALA, Autopsie du coup d'Etat roumain, Calmann-Lévy
- Trajan SANDU, La grande Roumanie alliée de la France - une péripétie diplomatique des années folles ?, l'Harmattan
- Sanda STOLOJAN, Avec de Gaulle en Roumanie, l'Herne
- Anca VASSILIU, Monastères de Moldavie, préface d'Olivier Clément, Méditerranée

 13 - 20 avr. 2020
A partir de
1 995 €
Tarif TTC par personne

Circuit de
8 jours

Petit groupe de
8 à 25 participants

Autres départs

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes