Pèlerinage en Bulgarie à la croisée des civilisations

Monastère de Rila - Bulgarie ©iStock
Plovdiv - Bulgarie ©iStock
Cathédrale Alexandre-Nevski, Sofia - Bulgarie ©iStock
Sofia - Bulgarie ©Getty Images
Eglise Sainte-Petka-des-Selliers, Sofia - Bulgarie ©Getty Images
Eglise Saint-Georges, Sofia - Bulgarie ©Getty Images
Veliko Tarnovo - Bulgarie ©Getty Images
Monastère de Sokolski - Bulgarie ©Getty Images
Port de Nessemar - Bulgarie ©Getty Images
Ancienne église Sainte-Paraskeva, Nessemar - Bulgarie ©Getty Images
Plovdiv - Bulgarie ©Getty Images
Monastère Batchkovo - Bulgarie ©Intermèdes Voyage
Plafond de l'église orthodoxe de Boyana - Bulgarie ©Getty Images

Pèlerinage en Bulgarie

Pèlerinage

Certaines informations de ce voyage sont en cours de finalisation

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les informations manquantes seront complétées sur le site.

Partir en Bulgarie, c'est faire un pèlerinage aux origines. C'est être en quête de « Thrace » qui nous conduit du XXe jusqu'au Ier siècle avant J.-C., et c'est également entrer dans la Bulgarie romaine du Ier au IVe siècle où nous sommes en présence des premiers vestiges du christianisme. Quand les Slaves arrivent à partir du IVe siècle, l'Évangile y laisse ses premières empreintes. Enfin chez eux, les Bulgares vont connaître avec le christianisme un rayonnement considérable grâce à l'apparition de l'alphabet cyrillique. Depuis leurs origines, les traditions byzantines ont honoré l’image. Contre les iconoclastes qui proclamaient qu’on ne pouvait faire aucune image de Dieu, ils ont pris pour seule défense l’Évangile, et fait naître cette tradition vivante, rafraîchissante et émouvante de l’icône et des représentations de Dieu en son Fils et dans les saints. Ce pèlerinage entre Byzance et les Balkans vous mènera des monastères aux cités forteresses et leur centre médiéval intact, au rythme des chants bulgares profonds et mystérieux.

Points forts

  • une immersion dans un pays au carrefour des religions monothéistes ;
  • une rencontre avec les communautés catholiques bulgares ;
  • un concert de voix bulgares.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Sofia

Paris : accueil à l'aéroport et envol pour Sofia sur compagnie régulière.
Nous arriverons dans l'après-midi et effectuerons un premier tour panoramique de la ville pour nous imprégner de l'atmosphère de la capitale bulgare.
Dîner et nuit à Sofia.

2 Découverte de la ville de Sofia

Nous débuterons ce matin notre découverte de la capitale bulgare dont les divers vestiges romains, médiévaux, ottomans et austro-hongrois, témoignent d’une riche et longue histoire, dans le centre historique et notamment à la synagogue. Construite au tout début du XXe siècle par un architecte autrichien. C'est la plus grande synagogue séfarade d’Europe. Si elle est imposante de l'extérieur, c'est son intérieur qui impressionne par sa très riche décoration comme le lustre principal qui pèse près de deux tonnes. Puis nous verrons la mosquée Banya Bashi (visite extérieure) considérée comme l'une des plus anciennes d'Europe (XVIe siècle). Elle est l'œuvre du célèbre architecte ottoman Sinan qui réalisa notamment la mosquée Suleymanie d’Istanbul. Nous atteindrons les fouilles des églises gréco-romaines qui datent de la première évangélisation. Quelques très belles fresques nous sont parvenues. Nous terminerons la matinée à l’église Sainte-Petka-des-Selliers qui date de la fin du XIVe siècle et à la rotonde Saint-Georges, bâtiment circulaire du IVe siècle.
Déjeuner.

L'après-midi nous visiterons le musée archéologique, monument le plus ancien de Sofia. Sa construction fut entamée en 1454 et terminée en 1494 sous la gouvernance d'un certain Mahmoud Pacha. L'édifice était à l'origine une mosquée et se nommait la Grande Mosquée. Le musée présente la collection archéologique la plus riche de la péninsule des Balkans.
Dîner et nuit à Sofia.

3 Les monastères de Rila et Zemen

(Environ 340 km)
Nous partirons ce matin visiter le monastère de Rila, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il fut fondé par l'ermite Ivan Rilski au Xe siècle qui est considéré comme l'un des fondateurs de l'"âme" bulgare, et fut d'ailleurs canonisé par l'Eglise orthodoxe. Le lieu est très poétique et il s'agit de l'un des plus grands et prestigieux monastères de Bulgarie. L'ensemble monastique, niché à 1150 mètres d'altitude, a joué un rôle important dans la vie spirituelle et sociale de Bulgarie médiévale et c'est encore de nos jours un lieu important de pèlerinage orthodoxe. Ravagé par un incendie au début du XIXe siècle, l'ensemble fut rebâti et est devenu le symbole du renouveau bulgare après des années d'occupation du pays. L’église conventuelle, dite église de l’Assomption, a été reconstruite en 1834 par un maçon-architecte du nom de Pavel selon des plans reproduisant à l'identique ceux des églises du mont Athos. Nous visiterons le musée qui renferme d'intéressants écrits sur l'histoire de la Bulgarie et la naissance de l'écriture liturgique. Nous y verrons également la croix de Rila, une croix géante finement sculptée sur bois, décorée de trente-six scènes bibliques.
Déjeuner au cœur du parc national de Rila (spécialité de truites).

Nous gagnerons cet après-midi le monastère de Zémen. Il est connu pour son église Saint-Jean-le-Théologien datée des XIe et XIVe siècles, dans laquelle sont conservées des fresques uniques allant du XIIe au XIVe siècles. Elles avaient été commandées par le seigneur de la région, Konstantin Deyan. Ce dernier est d'ailleurs représenté sur certaines scènes en compagnie de son épouse, ainsi que saint Jean de Rila. On ne sait rien de l'auteur anonyme des fresques, sinon que son style fut très influencé par les traditions orientales. Nous reviendrons à Sofia en fin d'après-midi.
Dîner et nuit à Sofia.

4 Le monastère de Troyan, le village d'Arbanassi

(Environ 270 km)
Ce matin nous nous rendrons au monastère de Troyan, troisième plus grand monastère du pays, fondé au début du XVIIe siècle et dédié à Marie. Nous visiterons l'église de la Nativité, sans dôme ni clocher. Pour comprendre cette architecture caractéristique des églises chrétiennes dans la région, il faut se remémorer que durant la période la plus dure de la domination ottomane, le toit d'une église ne devait pas être plus haut qu'un cavalier turque. Pour cette raison de nombreuses d'églises, dont celle-ci, possède un toit très proche du sol. Si agrémenter l'église d'un clocher n'était pas envisageable, l'intérieur de l'église dissimule une profusion de fresques d'un intérêt exceptionnel.
Déjeuner.

Nous reprendrons la route vers le monastère de la Transfiguration, réputé pour ses remarquables peintures murales du XIXe siècle (sous réserve d'accessibilité au monastère). Nous continuerons ensuite vers Arbanassi, l'un des plus beaux villages anciens de Bulgarie, marqué par l'occupation ottomane. Nous découvrirons ce village-musée qui conserve des maisons de type « forteresse » avec leur rez-de-chaussée en pierre soutenant un étage en bois. Nous constaterons au cours de la visite de la maison de Konstantzaliev, datant du XVIIe siècle. Nous nous rendrons enfin à l'église de la Nativité, entièrement tapissée de fresques médiévales.
Dîner et nuit à Arbanassi.

5 Véliko Tarnovo, le monastère de Sokolski, Kazanlak et le tombeau thrace

(Environ 120 km)
Nous rejoindrons ce matin Véliko Tarnovo, ancienne cité des tsars de Bulgarie et cité emblématique de la grandeur médiévale de l'État bulgare. Nous visiterons la forteresse dominant la ville dont elle est l'âme et le cœur, Tsarevetz, autrement dit "la cité des tsars" qui conserve le souvenir de la glorieuse épopée qui fit des Asénides l'une des dynasties les plus brillantes d'Europe. Nous accéderons à la forteresse par un étroit isthme rocheux puissamment fortifié. Les vestiges encore visibles aujourd'hui permettent d'imaginer la splendeur des lieux à l'époque médiévale. Nous y verrons les imposantes ruines du palais royal, ainsi que l'ensemble patriarcal dont les peintures murales évoquent l'histoire de la Bulgarie. Nous ferons une promenade dans le quartier Asenov, au pied des collines de Tsarevetz, et dans le quartier Varusa, vieux quartier bulgare aux ruelles empierrées. Nous découvrirons également l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, remarquable par l'élévation de ses voûtes et piliers de marbre à chapiteaux polychromes, puis l'église des Quarante-martyrs. Edifiée en 1230, elle célèbre une victoire contre l'empereur byzantin Théodore Ier.
Déjeuner.

Nous irons cet après-midi visiter le monastère de Sokolski, toujours en activité et habité désormais par des nonnes. Il fut construit vers 1830 à l'époque d'un renouveau de l'identité bulgare au sein de l'Empire ottoman. Il servira dans les années 1850 de refuge aux insurgés bulgares en rébellion contre l'Empire. Nous poursuivrons notre route vers Kazanlak. Au cœur de la vallée des roses, découverte du tombeau thrace de Kazanlak, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette tombe des IVe et IIIe siècles avant J.-C. fut découverte en 1944. C'est aujourd'hui dans un fac-similé que nous découvrirons les fresques représentant des scènes de bataille et de festin funéraire. Nous terminerons la journée par la visite du musée de Kazanlak qui abrite une grande partie des objets retrouvés au cours des fouilles dans la vallée des rois thraces.
Dîner et nuit à Kazanlak.

6 La presqu'île de Nessebar, Bourgas

(Environ 220 km)
Nous prendrons la route en direction de la presqu'île de Nessebar, l’un des plus beaux sites de la côte bulgare au bord de la mer Noire, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, où nous arriverons en fin de matinée.
Déjeuner.

L'après-midi, nous visiterons la cité ancienne qui fut, l’une des plus importantes villes byzantines de la côte ouest de la mer Noire et également durant plus de mille ans, un remarquable foyer spirituel de la culture chrétienne. Nous débuterons notre visite par l’église du Christ Pantocrator, reconnaissable à son chevet trilobé et à ses grandes arcades aveugles. Nous poursuivrons notre découverte à l’église Saint-Jean-Baptiste qui abrite le musée archéologique, puis les remparts et de la basilique ancienne de Stara Mitropolita, élevée au Ve siècle. Nous gagnerons ensuite la ville de Bourgas où nous passerons la nuit.
Dîner et nuit à Bourgas.

7 Le tombeau thrace de Pomorie, la cité sacrée de Perperikon

(Environ 310 km)
Nous prendrons la route pour Pomorie pour visiter le tombeau thrace de l’époque romaine (IIe - IIIe siècles). Les Thraces sont l'une des civilisations les plus anciennes d'Europe et le cœur de leur territoire se situait dans la partie centrale de la péninsule des Balkans, la Bulgarie actuelle. Leur civilisation s’est épanouie du IIIe millénaire au IIIe siècle avant J.-C., et demeure encore mal connue des historiens et archéologues. En effet, ne possédant pas l’écriture, leur savoir et leur culture n'ont pu se transmettre que sous une forme orale. Aujourd’hui, c’est donc principalement par le biais de leurs objets d’artisanat et par l’étude des vestiges de leurs cités et de leurs tumulus funéraires que les scientifiques cherchent à parfaire la connaissance de la société thrace. On sait par exemple que de nombreux lieux de culte attribués aux Thraces sont liés au soleil. Nous continuerons notre route vers Haskovo où nous arriverons en fin de matinée. La particularité de cette ville est de posséder la plus haute statue de la Vierge Marie (32,8 mètres).
Déjeuner.

Nous poursuivrons notre route vers Perpérikon, cité sacrée thrace construite dans la roche. Alexandre le Grand y aurait reçu l’oracle lui annonçant qu’il serait le maître du monde. La ville fut prospère jusqu’au XIVe siècle et son agrandissement au fil des siècles est en partie lié à l’extraction d’or des mines qui étaient situées près de la cité. Il faut souligner que du XIIe au XIVe siècle, Perpérikon fut un centre épiscopal très important. Nous y découvrirons successivement les ruines du palais sanctuaire et de l’autel cérémonial puis des églises chrétiennes.
Dîner et nuit à Kardjali.

8 Le monastère de Batchkovo, la ville de Plovdiv

(Environ 120 km)
Nous gagnerons ce matin Assenovgrad pour visiter le monastère de Batchkovo. Situé à flanc de colline, il est, après le monastère de Rila, le deuxième plus important du pays. Fondé en 1083 par deux Géorgiens, il fut détruit par les Ottomans. Le monastère fut reconstruit à la fin du XVe siècle et l'église de la Vierge Marie, que nous visiterons, fut achevée en 1604. Nous verrons également l'ossuaire, le plus ancien bâtiment du complexe et le réfectoire. Nous continuerons notre route vers Plovdiv.
Déjeuner.

Nous visiterons la ville de Plovdiv, classée réserve muséologique. Seconde cité de Bulgarie, Plovdiv conserve les vestiges des différentes civilisations qui l’ont occupée : thrace, romaine, orthodoxe. Nous découvrirons le théâtre antique construit sous Marc-Aurèle et le stade. En contrebas, nous admirerons la vue sur l’église Sainte-Marina, avec son jardin et ses annexes. Une promenade dans la Vieille Ville nous permettra de visiter l’église Saint-Constantin-et-Sainte-Hélène puis la maison Balabanov. Construite par un banquier au XIXe siècle, cette demeure richement décorée, reflète assez bien la vie de la bourgeoise bulgare aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle abrite également une galerie d’art. La ville de Plovdiv est peuplée d'une petite communauté catholique que nous rencontrerons en fin de journée (sous réserve).
Dîner et nuit à Plovdiv.

9 Le musée archéologique de Plovdiv et deuxième visite de Sofia

(Environ 150 km)
Avant de gagner Sofia, nous visiterons le musée archéologique de Plovdiv qui rassemble désormais une très belle collection réunissant plus de cent mille objets et œuvres d'art allant du paléolithique au XVe siècle.
Déjeuner.

Nous poursuivrons cet après-midi notre visite de Sofia. Nous y verrons la basilique Sainte-Sophie dont la fondation, attribuée à une princesse byzantine, aurait inspiré le nom moderne de la ville. Nous poursuivrons notre visite à la cathédrale Alexandre Nevski, élevée au lendemain de la libération en 1912. Sa crypte renferme un musée d’art religieux et notamment de très belles icônes. Nous gagnerons ensuite l'église russe Saint-Nicolas, aux bulbes vert et or, élevée en 1914 dans un style russe du XVIIIe siècle. Puis, au cours d'une promenade à pied nous passerons devant le palais royal, le Parlement et le théâtre. Enfin, nous assisterons, en fin de journée, à un concert de voix bulgares dans l'église orthodoxe de Sainte-Paraskeva.
Dîner et nuit à Sofia.

10 Boyana, Vol Sofia / Paris

Le matin, nous partirons pour Boyana et visiterons l’église orthodoxe, dédiée aux saints Nicolas et Pantélémon.
Déjeuner, puis nous profiterons d'un peu de temps libre jusqu'au transfert à l'aéroport. Vol pour Paris sur compagnie régulière.

Dans la mesure du possible, la célébration de l'Eucharistie est assurée au cours de chaque journée de pèlerinage.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels

ARBANASSI - Sevastokrator 3★

http://www.sevastokrator.com/en/index.html

BURGAS - Bulgaria 4★

Cet hôtel est situé dans le centre-ville et dispose de 173 chambres reparties sur 17 étages.

http://www.bulgaria-hotel.com/

KARDZALI - Perperikon 3★

http://perperikonbg.com/english/

PLOVDIV - Ramada Plovdiv Trimontium 4★

Cet hôtel dispose de 158 chambres confortables. Certains espaces communs offrent une belle vue sur la Vieille Ville de Plovdiv.

http://www.ramadaplovdiv.com

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Détails du prix

Ce programme comprend :

  • l'accueil et l'assistance à l'aéroport de Paris le jour du départ ;
  • les vols réguliers Paris / Sofia / Paris en classe économique ;
  • les taxes aéroports ;
  • les transferts aéroport / hôtel / aéroport ;
  • l'autocar climatisé et de bon confort durant le pèlerinage ;
  • l'hébergement en pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du dixième jour (selon les horaires d'avion) ;
  • l'accompagnement spirituel Terre Entière de Paris à Paris ;
  • les services d'un guide local francophone durant le circuit ;
  • toutes les visites et excursions mentionnées au programme ;
  • les entrées dans les sites, musées et monuments mentionnés au programme ;
  • le concert de chants bulgares ;
  • l'assurance assistance-rapatriement.

Ce programme ne comprend pas :

  • les boissons, pourboires aux guides et chauffeurs, frais personnels, dons ;
  • le port des bagages ;
  • l'assurance annulation - bagages - interruption de séjour ;
  • tout ce qui n'est pas mentionné dans « ces prix comprennent ».

Informations pratiques

Bulgarie

Formalités pour les ressortissants français : un passeport (ou une carte d'identité) en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.
N.B. : n'utilisez jamais des documents d'identité déclarés volés ou perdus pour vous rendre en Bulgarie, vous seriez refoulés à l'arrivée sur leur territoire.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade de Bulgarie - fonctions consulaires assurées par l'ambassade - 1, avenue Rapp 75007 Paris - Tel : 01.45.51.85.90 - Site web : http://www.amb-bulgarie.fr

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire est d'1 heure en plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 13 h à Sofia.

Change : la monnaie bulgare est le LEV (Lv). 1 EUR = 1,955 Lev / 1 Lev = 0,511 EUR (juillet 2019). Il existe de nombreux bureaux de change mais il est conseillé de changer auprès des banques ou de bureaux de change ouverts dans les grands hôtels.

Santé : aucune précaution particulière n'est recommandée, cependant il est préférable d'être à jour des rappels de vaccination DT Polio. La vaccination contre l'hépatite est recommandée. Pensez à vous procurer la carte européenne délivrée par l'Assurance maladie, indispensable si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Climat et températures : les caractéristiques des saisons, marquées par le climat continental (chaud en été et rigoureux en hiver), s'atténuent au fur et à mesure que l'on se rapproche de la mer Noire.

Tenue vestimentaire : nous vous conseillons d'emporter un imperméable, un parapluie, des chaussures confortables et des lainages.

Horaires d'ouverture : bureau de change de 8h à 19h ou 24h/24 et les musées de 9h à 12h et de 14h à 18h pour la majorité d'entre eux, les plus modestes sont fermés le week-end.

Transport : une bonne découverte de la Bulgarie nécessite des trajets par la route, mais il faut savoir que le réseau routier n'est pas encore aussi bon qu'en Europe occidentale, ce qui peut entraîner des temps de trajet parfois un peu longs.

Repas : d'une manière générale, la nourriture est saine mais peu variée.

Pourboires : dans les lieux fréquentés par les touristes, il est courant de laisser un pourboire, mais celui-ci ne doit pas être trop important afin de ne pas être perçu comme une aumône. Il est d'usage, si vous êtes satisfait, de laisser un pourboire au guide et au chauffeur selon votre convenance.

Electricité : le courant est de 220 volts, les prises de courant répondent aux normes françaises.

Téléphone : pour téléphoner en France, composer le 00 33 suivi des 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial). Pour téléphoner en Bulgarie composer le 00 359 suivi de l'indicatif de la ville sans le 0 initial, puis le numéro de votre correspondant.

Adresses utiles
- Ambassade de Bulgarie : 1, avenue Rapp 75007 Paris - Tel : 01.45.51.85.90
- Alliance France-Bulgarie : 2, rue Neuve Saint Pierre - 75004 Paris - Tél : 01 44 87 17 58 / 59 - www.alliancefb.org

Visites : nous attirons votre attention sur le fait que les œuvres, artistes et courants artistiques cités dans nos programmes détaillés ne feront pas nécessairement l'objet d'un commentaire lors des visites des musées. Certaines œuvres peuvent également ne pas être exposées en raison de prêts ou de restauration. En fonction du temps dont vous disposerez, votre visite sera orientée sur une sélection d'œuvres.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de metéo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Bulgarie

Histoire
- J.-L. Martinez, A. Baralis, N. Mathieux, T. Stoyanov, M. Tonkova, L'épopée des rois thraces : des guerres médiques aux invasions celtes (479-278 av. J.C.) : découvertes archéologiques en Bulgarie, Louvre Editions, Paris, 2015.
- D. Anguelov, Le Bogomilisme en Bulgarie, éd. Privat, Toulouse, 1995
- B. Caseau et al., Le monde byzantin, tome 2 : l'Empire byzantin (641-1204), éd. Nouvelle Clio, PUF, Paris, 2006.
- M. Balard et. al., Le monde byzantin, tome 3 : l'Empire grec et ses voisins (XIIIe-XVe s.), éd. Nouvelle Clio, PUF, Paris, 2011.
- G. Castellan, M. Vrinat-Nikolov, Au pays des roses. Histoire de la Bulgarie, éd. Armeline, Brest, 2005.
- G. Castellan, Histoire des Balkans, XIVe-XXe siècle, éd.Fayard, Paris, 1999.
- R. Mantran, Histoire de l'Empire ottoman, éd. Fayard, Paris, 2003.
- J. Kloczowki, D. Beauvois, N. Aleksiun, Histoire de l'Europe de l'Est, éd. Nouvelle Clio, PUF, Paris, 2004
- J. Rupnik, Les Balkans: paysage après la bataille, éd. Complexe, Paris, 1997

Littérature
- V. Branev, L'homme surveillé, trad. M. Vrinat-Nikolov, éd. Albin Michel, Paris, 2009.
- A. Dozon, Chansons populaires bulgares inédites, réed. Paris, 2009.
- H. Nelva, La littérature orale bulgare, éd. Karthala, Paris, 2007.
- I. Vazov, Sousle joug, trad. M. Vrinat-Nikolov, éd. Fayard, Paris, 2007.
- A. Vuillemin, L. Guentchev, Anthologie de poètes bulgares.
Tome 1: sonnets choisis de poètes bulgares.
Tome 2: Constantin Vélitchikov: les sonnets de Constantinople.
éd. Editinter, Paris, 2003

Guides
- Bulgarie : Le Petit Futé
- Bulgarie : Mondéos
- Guide du Routard Hongrie, Roumanie, Bulgarie

Éditions Faton
- Archéologia n°438 - L'or des Thraces

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

M'alerter
Les dates de départ seront affichées prochainement.
Les dates de départ seront affichées prochainement.