Itinéraire entre sanctuaires et temples : le syncrétisme japonais

Itinéraire culture et spiritualité au Japon

Le questionnement sur la chrétienté, ses origines, son rôle mais aussi la connaissance et la compréhension des autres religions sont au cœur de notre nouvelle gamme d'itinéraires culture et spiritualité. Ces circuits sont animés par des conférenciers qui, par leur formation et surtout leur cheminement personnel, vous donneront des clefs pour comprendre les liens entre culture et spiritualité, entre les arts et les religions. Des conférences sur place viendront compléter cette réflexion. Limités à 20 participants, ils s'adressent aux voyageurs en quête de sens et d'altérité.

Cet itinéraire sera accompagné par Eric Bouteloup. De formation commerciale et universitaire, ses longs séjours en Extrême-Orient l'ont amené à s'intéresser aux principaux courants spirituels de l'Asie orientale en découvrant successivement les cultes des ancêtres, le chamanisme, le taoïsme, le confucianisme, le shinto, l'hindouisme et le bouddhisme en tant que fondement des sociétés asiatiques. C'est surtout par une approche historique et sociologique qu'il aborde l'étude de ces courants spirituels en s'intéressant notamment au caractère syncrétique des croyances de l'Extrême-Orient. Désireux de partager sa passion du voyage et des rencontres, il accompagne de nombreux voyages tout en poursuivant l'enseignement et la recherche.

Depuis toujours les Japonais sont confrontés à un environnement instable dû à la situation de l'archipel sur la ceinture de feu du Pacifique. Afin de conjurer ces forces menaçantes, ils ont cherché à pacifier cette nature, d'abord à travers les rites du shinto, puis par ceux du bouddhisme provenant de Chine et de Corée, élaborant progressivement un syncrétisme religieux, profondément japonais, caractérisé par la diversité des écoles et la richesse des pratiques religieuses. A partir du XVIe siècle, l'introduction du christianisme et de la pensée occidentale contribuera à l'émergence d'une modernité japonaise qui servira de modèle aux puissances asiatiques colonisées. C'est tout cela que vous découvrirez à travers les hauts lieux de la spiritualité japonaise : les sites shintoïstes d'Ise et de Miyajima, ceux bouddhistes de Kyoto sans oublier les sites chrétiens de la région de Kyushu.

Quelques points forts :
- une réflexion sur la paix et la place du christianisme au Japon ;
- une excursion sur l'île sacrée shintoïste de Miyajima ;
- le patrimoine chrétien d'Hirado ;
- les monts sacrés du Koyasan et ses temples bouddhiques, une invitation au mystère et au recueillement.

Départs Accompagnateur Tarifs TTC par Personne
  • Du 3 au 17 juin 2017
    15 jours
Eric BOUTELOUP
5 790 € Prendre une option
Légende :
  • inscriptions ouvertes
  • inscriptions sur demande
  • inscriptions closes

Journée 1

Vol Paris / Osaka

Paris : accueil à l'aéroport et envol pour Osaka en début d'après-midi.
Prestations et nuit à bord.

Journée 2

Osaka - Okayama

(Environ 215 km)
Arrivée le matin à l'aéroport d'Osaka, puis route vers Okayama.
Déjeuner au restaurant.

Nous visiterons le jardin Kôraku-en, répertorié comme l'un des plus beaux de l'archipel. Étangs, collines, rizières et plantations de thé en font un agréable lieu de promenade. Sa conception globale en trois parties, achevée en 1700, inclut pour la première fois de longues étendues de pelouse. De loin, nous admirerons le château d'Okayama surnommé le "château du corbeau" en raison de ses murs noirs. Il fait également partie de la composition de cet ensemble paysagé, procédé classique de création des jardins japonais.
Dîner libre et nuit à Okayama.

Journée 3

Okayama - Hiroshima - Miyajima - Hiroshima

(Environ 165 km)
Nous partirons ce matin pour Hiroshima, proclamée "Cité de la Paix" par le Parlement japonais en 1949. A notre arrivée, nous embarquerons à bord d'un ferry pour rejoindre l'île de Miyajima, l'île sacrée.
Déjeuner au restaurant.

Joyau de la côte de Sanyo, Miyajima, signifiant littéralement « île sanctuaire », est symbolisée par un immense torii (portique shinto) vermillon planté dans la mer. Elle n'abrite ni maternité, ni cimetière car, selon la tradition shintoïste, il y est interdit d'y accoucher ou d'y mourir. Nous visiterons le sanctuaire d'Itsukushima, construit sur pilotis il semble flotter sur l'eau. Sur la jetée qui fait face à la baie se situe la plus ancienne scène de théâtre Nô du Japon.
En fin d'après-midi, nous retournerons en ferry à Hiroshima. La reconstruction de la ville intègre un parc-mémorial de la Paix construit dans les années 1960 et qui s'étend au voisinage de l'hypocentre de l'explosion. Le parc abrite de nombreux monuments à la mémoire des victimes de la bombe A. Nous poursuivrons notre visite au musée de la Paix qui présente les conséquences de la catastrophe sur la ville à l'aide de photos, de vidéos et d'effets personnels des victimes.
Dîner libre et nuit à Hiroshima.

Journée 4

Hiroshima - train pour Nagasaki

C'est à bord d'un train shinkansen sur nous rejoindrons Nagasaki, ville cosmopolite enrichie par d'importantes influences chinoises, portugaises ou hollandaises. Avant le bombardement atomique d'août 1945, la ville et sa région ont connu une histoire mouvementée, marquée par les arrivées successives de visiteurs étrangers et la christianisation de cette partie du Japon. C'est au XVIe siècle que les Portugais débarquent pour installer un comptoir commercial ainsi qu'une mission catholique, mais le shogun de cette région convaincu que des conversions mèneraient aux intrigues politiques, décida de bannir officiellement le christianisme. Les chrétiens furent alors persécutés, et vingt-six d'entre eux seront crucifiés à Nagasaki en 1597. Ce fut le premier massacre des six cents martyrs répertoriés dans la seule région de Nagasaki.
Déjeuner en cours de visite.

Nous débuterons notre découverte de la ville en nous rendant à Teramachi dôri pour visiter deux temples d'origine chinoise : le Kôfuku-ji et le Sôfuku-ji. Fondé par un moine chinois au XVIIe siècle, le Kôfuku-ji fut le premier temple de la secte zen Obaku. Ses vastes bâtiments principaux sont de style chinois. Le Sôfuku-ji, quant à lui, est l'un des trois lieux de culte chinois les plus importants de Nagasaki. Érigé en 1629, sa majestueuse porte ocre et son pavillon principal font partie des rares exemples de l'architecture ming au Japon. En fin de journée, nous nous promènerons dans le quartier animé de Shianbashi dans lequel nous découvrirons une institution gastronomique datant du XVIIe siècle : le castella ou "kasutera" en japonais, pâtisserie introduite par les Portugais.
Dîner libre et nuit à Nagasaki.

Journée 5

Nagasaki - Hirado - Nagasaki

(Environ 270 km)
Ce matin, nous partirons pour l'île d'Hirado dont une grande partie de la population est chrétienne depuis l'évangélisation du Kyushu par François-Xavier. C'est à la fin du XIXe siècle, alors que le christianisme retrouve droit de cité au Japon, qu'un missionnaire français installé à Nagasaki découvre à sa grande surprise des chrétiens japonais. En dépit des persécutions et des massacres subis depuis le début du XVIIe siècle, certains ont en effet perpétué en secret le culte du Christ, transmis par voie orale et mué en un syncrétisme unique, mélange de christianisme primitif et d'éléments shintoïstes. Aujourd'hui, ils ne seraient guère plus d'un millier. Nous débuterons notre visite au musée historique Matsuura qui a su conserver d'étonnantes traces de la présence hollandaise sur l'île d'Hirado. Nous parcourrons ensuite la ville pour y découvrir son patrimoine chrétien. Puis nous visiterons l'église Saint-François-Xavier, impressionnant édifice vert pâle, et le musée chrétien d'Hirado qui présente l'époque du martyre et des chrétiens cachés.
Retour à Nagasaki.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner libre et nuit à Nagasaki.

Journée 6

Nagasaki

Nous poursuivrons notre découverte de Nagasaki débutant par l'un de ses lieux les plus emblématiques : le quartier d'Urakami. Dans le parc de la Paix, une pierre noire indique, l'épicentre de la seconde bombe atomique américaine qui explosa à Nagasaki le 9 août 1945, trois jours après celle d'Hiroshima. Lieu de mémoire sobre et discret, plusieurs monuments ont été érigés dont une imposante statue, haute de neuf mètres. Ce quartier abritait la plus grande église d'Asie orientale avant que la bombe américaine ne la détruise. Nous visiterons également le musée de la bombe atomique qui présente les témoignages les plus poignants du calvaire atomique, ainsi que des objets et documents décrivant Nagasaki avant la guerre, après l'explosion et lors de la reconstruction.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi sera dédié à partir coloniale de Nagasaki avec la visite du quartier de Yamate. Minuscule enclave, Dejima fut un incroyable lieu d'échanges à l'époque de la fermeture du Japon car elle bénéficia alors d'une dérogation exceptionnelle. Elle sera jusqu'en 1853 l'unique fenêtre ouverte sur l'Occident grâce à un comptoir commercial hollandais établi en 1641. Il en demeure aujourd'hui un village-musée. Puis, nos pas nous conduiront jusqu'au quartier d'Higashi-Yamate dans lequel de nombreux occidentaux s'installèrent à la fin du XIXe siècle. Surplombant la ville, il était le grand quartier occidental de Nagasaki avec ses jardins et ses belles résidences de style colonial. Le tout fut reconstitué, et l'on serpente depuis le sommet entre neuf majestueuses demeures. Nous visiterons la plus imposante d'entre elles, celle de Thomas Glover. Blottie au bas du jardin, l'église Oura est dédiée aux vingt-six chrétiens crucifiés en 1597.
Dîner libre et nuit à Nagasaki.

Journée 7

Nagasaki - Hagi

(Environ 320 km)
Nous nous rendrons ce matin à Hagi, l'une des cités historiques les plus belles et les plus authentiques du Japon. Renommée pour sa poterie, dont la tradition remonte à quatre cents ans, le charme de sa Vieille Ville réside dans le raffinement de ses pavillons de thé. Durant la révolution politique du milieu du XIXe siècle, la cité fournira nombre de pères fondateurs de l'ère Meiji (1868 à 1912). En 1858, le Japon signe avec les puissances occidentales un traité dont l'un des paragraphes accorde aux étrangers la liberté de bâtir des églises. En 1865, des chrétiens cachés décident de sortir de l'ombre mais la liberté de culte n'ayant été accordée qu'aux seuls étrangers, hommes, femmes et enfants sont alors déportés vers des camps, dont ceux d'Hagi et de Tsuwano. Quarante personnes moururent parmi les trois cents chrétiens qui furent déportés à Hagi au début de la restauration de Meiji.
Déjeuner au restaurant.

Nous nous promènerons cet après-midi dans l'ancien quartier de samouraïs d'Horiuchi, et visiterons la résidence des Kuchiba, l'une des plus illustres familles de samouraïs au service de la seigneurie.
Installation dans notre ryokan (auberge typique).
Dîner traditionnel et nuit à Hagi.

Journée 8

Hagi - Yamaguchi - Tsuwano

(Environ 95 km)
Nous prendrons la route pour Yamaguchi, fortement inspirée par Kyoto et fief de la puissante famille Ouchi. Lorsque François-Xavier séjourna deux mois dans la ville en 1550, il découvrit un endroit d'une richesse et d'une sophistication exceptionnelles. Nous visiterons le temple Rurikô-ji et sa pagode à cinq étages. Haute de trente-et-un mètres, elle fut édifiée en 1442 avec du bois de cyprès, adossée à une colline plantée d'érables et de cerisiers qui se reflète dans les eaux d'un étang. Puis, nous découvrirons l'église Saint-François-Xavier. Édifiée en 1952 pour commémorer le quatre centième anniversaire de la venue de François-Xavier, elle abrite un musée qui retrace l'histoire du saint patron et son rôle de missionnaire dans cette partie du monde dans l'esprit de la règle de fondation de la Compagnie de Jésus (1540).
Déjeuner au restaurant.

Nous poursuivrons notre route vers Tsuwano où des canaux au cours tranquille sont le domaine de milliers de carpes et où des ruelles mènent à d'anciennes maisons de samouraïs, des temples et des sanctuaires. Elles débouchent également sur des musées et des églises. Nous visiterons le temple Yômei-ji, temple zen du XVe siècle pouvant accueillir jusqu'à deux cents bonzes. Nous découvrirons également le patrimoine chrétien de la ville avec l'église catholique construite en 1892 sous l'impulsion d'un prêtre français et l'église Santa Maria de Otome Tôge. Par un hasard funeste, un ancien temple situé à l'emplacement de cette dernière servit en 1865 de camp d'internement à cent cinquante-trois chrétiens dont trente-six y périrent. De nos jours, la petite église en bois de Santa Maria de Otome Tôge est dédiée à la Vierge Marie qui serait apparue à l'un de ces martyrs.
Installation dans notre ryokan (auberge typique).
Dîner traditionnel et nuit à Tsuwano.

Journée 9

Tsuwano - Himeji

(Environ 355 km)
Ce matin, nous prendrons la route pour Himeji et découvrirons son célèbre château surnommé le "château du héron blanc" .
Déjeuner au restaurant.

Épargné par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, le château d'Himeji a servi de décor pour le film Ran de Kurosawa Akira. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, il est entouré d'une enceinte de plus de trois kilomètres de long et défendu par un labyrinthe de portes, de passages dérobés et de chicanes, séparés par des cours plantées de cerisiers.
Dîner libre et nuit à Himeji.

Journée 10

Himeji - Kyoto

(Environ 135 km)
Ce matin, nous partirons pour Kyoto, riche de plus de deux mille temples. Véritable symbole de la ville, le temple Kiyomizu dont le nom signifie "temple de l'eau claire" est célèbre pour son bâtiment principal dont la véranda (butai) repose en équilibre sur cent trente-neuf pilotis et offre une vue superbe sur toute la ville.
Déjeuner au restaurant.

Nous poursuivrons notre découverte de la ville au temple Daitoku-ji et son jardin sec, le Daisen-in, version en trois dimensions des peintures chinoises song. Nous aurons l'occasion de participer à une cérémonie du thé dans le cadre enchanteur de ce temple intimement lié à cette cérémonie.
En fin de journée, peut-être aurons nous l'occasion de voir des geishas ou des maikos (apprenties geishas) dans le quartier de Gion. Les geishas sont des artistes professionnelles : la connaissance des arts traditionnels, la répartie verbale brillante et la capacité à garder un secret leur permettent de gagner le respect et parfois l'amour de leurs clients nantis et souvent influents. Cette profession, qui remonte au XVIIe siècle, est actuellement en déclin.
Dîner libre et nuit à Kyoto.

Journée 11

Kyoto

L'ensemble des monuments de Kyoto est protégé par l'UNESCO comme patrimoine mondial de l'humanité. Édifié à la fin du XIVe siècle, l'éblouissant pavillon d'or ou temple Kinkaku-ji fut d'abord la résidence du shogun Ashikaga Yoshimitsu peu de temps avant son retrait de la vie politique. Après sa mort, il brûla de nombreuses fois, sans jamais être reconstruit. Seul le pavillon d'or échappa miraculeusement à ces incendies, jusqu'à ce qu'en 1950, un moine pris de démence décida d'y mettre le feu. Le bâtiment actuel, en tout point identique à l'original, date donc de 1955. Entièrement et régulièrement recouvert de feuilles d'or, il est entouré d'eau et également d'un très beau jardin dessiné par le moine zen Musô Soseki. Nos pas nous guideront ensuite vers le temple Ryoan-ji, expression suprême du bouddhisme zen. Ce temple, de la secte Rinzai, renferme un jardin zen de sable et de pierres considéré comme le plus parfait jamais conçu. Ses quinze rochers répartis en cinq groupes forment un paysage qui change au fur et à mesure qu'on se déplace et il est impossible, quel que soit le point de vue, d'embrasser plus de quatorze rochers à la fois.
Déjeuner au restaurant.

Nous débuterons notre dernier après-midi à Kyoto par la visite du pavillon d'argent ou temple Ginkaku-ji. En 1460, le shogun Ashikaga Yoshimasa débuta la construction de ce temple avec l'ambition avouée de concurrencer le pavillon d'or de son aïeul. Malheureusement, il mourut avant de faire recouvrir la demeure de plaques d'argent. Son jardin, quand à lui, est considéré comme un chef-d'œuvre inégalé de l'art du jardin et son importance dans la culture japonaise est incontestable. Le long du chemin de la philosophie, ainsi nommé car les moines des temples environnants viennent y méditer depuis des siècles, nous nous arrêterons au temple Nanzen-ji, siège du bouddhisme Rinzai et le plus important des cinq grands temples zen de Kyoto. Ces cinq grands temples zen revêtaient une importance particulière car ils étaient officiellement soutenus par les shoguns dans le but de contrôler la vie religieuse.
Dîner libre et nuit à Kyoto.

Journée 12

Kyoto - Nara - Ise

(Environ 210 km)
Ce matin, nous nous rendrons à Nara, première capitale du Japon. Absorbant avec avidité les idées venues du continent, elle devint le grand centre du bouddhisme et l'ultime destination de la Route de la Soie. Cette cité ancienne est entourée de collines boisées, de temples ceints de parcs et de quelques-uns des plus anciens bâtiments de bois du pays. Nous visiterons le sanctuaire de Kasuga. A l'origine sanctuaire tutélaire des Fujiwara, l'une des familles fondatrices de Nara, Kasuga est l'un des sites shintoïstes les plus connus. Les rues et les allées boisées qui mènent à ce sanctuaire vermillon s'ornent d'environ trois mille lanternes de bronze et de pierre. Nous découvrirons ensuite le vaste temple Todai-ji. Cet ensemble est constitué d'un grand temple dédié à Bouddha, de temples secondaires, de salles, de pagodes et de portes d'un intérêt architectural et historique exceptionnel. Sa construction, achevée en 752, fut ordonnée par l'empereur Shomyo, officiellement pour abriter l'effigie du Grand bouddha de Nara et également pour consolider la position de capitale et de puissant centre bouddhiste de la ville. Célèbre pour sa pagode à cinq étages, le temple Kofuku-ji abrite le musée des trésors nationaux et sa pièce maîtresse : la statue d'Ashura, divinité féminine originaire d'Inde et de Perse.
Déjeuner au restaurant.

Dans l'après-midi, nous poursuivrons notre route vers la péninsule montagneuse d'Ise et ses paysages composés de centaines d'îles et d'îlots baignés par les eaux bleues de l'océan Pacifique.
Dîner au restaurant et nuit à Ise.

Journée 13

Ise - mont Koya

(Environ 180 km)
Ise vit au rythme de son majestueux sanctuaire shintoïste, lieu le plus sacré du Japon qui, chaque année, reçoit plus de six millions de pèlerins et de visiteurs. L'atmosphère particulière de la ville tient à ce joyau de l'architecture japonaise pré-bouddhique et à sa forêt plusieurs fois centenaire. Reconstruits à l'identique tous les vingt ans, selon une tradition datant de 690 après J.-C., le sanctuaire d'Ise se divisent en deux groupes principaux : le sanctuaire extérieur Gekû et le sanctuaire intérieur Naikû. Cette tradition shintoïste trouverait sa source dans un tabou ancien selon lequel, à la disparition d'un empereur, la capitale contaminée par la mort devait être détruite et reconstruite ailleurs. C'est pourquoi, paradoxalement, les murs flambant neufs du sanctuaire peuvent être considérés comme plus que millénaires. Le Naikû, le plus sacré, est dédié à Amaterasu Omikami, déesse ancestrale de la famille impériale, et vit au rythme de multiples cérémonies quotidiennes, toujours très codifiées. Dans un ensemble moins grandiose, le Gekû est la demeure de Toyo'uke no Omikami, divinité protectrice des récoltes et du foyer, chargée de nourrir Amaterasu.
Déjeuner au restaurant.

Dans l'après-midi, nous partirons pour le mont Koya, ou Koya-San, haut lieu du bouddhisme japonais. Ce gigantesque ensemble de temples fut fondé à partir de 816 par le moine Kûkai, fondateur de la secte bouddhique Shingon.

Dîner végétarien dans un monastère du mont Koya. Introduite au Japon au XIIe siècle, la cuisine végétarienne s'est imposée au mont Koya pour permettre aux moines de se conformer au précepte du respect de la vie animale. Ce qui n'était au début que l'humble ration monastique a fait naître un art culinaire original et aboutir une cuisine des plus sophistiquées : le shôjin ryôri.
Nuit dans un monastère afin de s'imprégner de l'atmosphère unique de ce lieu.
Le couchage se fera sur tatami donc vraiment à la japonaise, il est toutefois à noter que les toilettes et les salles de bains sont communes. Il n'y a pas de possibilité de chambres individuelles.

Journée 14

Mont Koya - Osaka

(Environ 110 km)
A l'aube, nous aurons la possibilité d'assister à la cérémonie bouddhiste du matin, puis, nous participerons au petit-déjeuner traditionnel végétalien dans le monastère.
Situé entre des bouquets de cèdres noirs, le mont Koya, le site bouddhique Shingon le plus vénéré du Japon, accueille près d'un million de pèlerins par an. Le Kongobu-ji, le temple principal, fut construit en 1592 et possède des portes impériales peintes par des artistes de l'Ecole de Kano. Cette école d'artistes professionnels et laïcs créée au XVe siècle a œuvré sur tous supports avec une prédilection pour les paysages monochromes à l'encre de Chine. A proximité, l'ensemble magnifique du Danjogaran comporte l'édifice le plus ancien du site. Enfin, nous découvrirons dans la partie Est de ce lieu sacré, une nécropole de deux cent mille tombes, ainsi que l'Okuno-in, le mausolée de Kukai, moine fondateur de la première communauté religieuse au IXe siècle.
Déjeuner en cours de visite.

Dans l'après-midi, nous partirons pour Osaka, célèbre pour sa vie nocturne et ses goûts culinaires étonnants. Un dicton japonais suggère que les habitants de Kyoto se ruinent en achetant des kimonos, ceux d'Osaka, en fréquentant trop les restaurants.
Dîner libre et nuit à Osaka.

Journée 15

Osaka / Paris

Le matin, transfert à l'aéroport et envol pour Paris sur compagnie régulière. Arrivée dans l'après-midi.

NB : nous vous rappelons que le couchage au monastère du mont Koya, dans lequel vous passerez la nuit du 15 au 16 juin, se fera sur tatami et que les toilettes et les salles de bains seront communes. Pour cette nuit, pas de possibilité de chambres individuelles.

Eric Bouteloup vous proposera quelques conférences sur place :
- l'évangélisation du Japon et les réactions du pouvoir shogunal ;
- le bouddhisme et l'hindouisme en regard avec le christianisme et le judaïsme ;
- les relations étroites entre le pèlerinage de Shikoku et celui de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Les horaires des vols mentionnés correspondent à nos réservations à ce jour. La gestion dynamique des réservations par les compagnies aériennes peut nous amener parfois, lorsque nous nous approchons de la date de départ, à modifier nos réservations et à proposer des vols différents. Ces vols seraient alors soit sur la même compagnie, soit sur l'une des compagnies alternatives précisées pour chaque départ.

Si vous devez prendre des engagements (pré acheminements, hôtels, etc.) dont les paramètres dépendent des lieux et horaires mentionnés dans ce document, nous vous invitons à consulter notre site internet sur lequel figurent les dernières mises à jour, ou prendre contact avec notre Service Clients. Les horaires définitifs vous seront communiqués dans le carnet de voyage.

Le prix est basé sur un euro = 113 yens japonais. Les réajustements de prix pour variations de change sont bien sûr calculés en fonction de la part du prix qui dépend du cours de la devise. Cette part représente 20 à 60 % du prix. Dans le cas où une hausse de l'Euro par rapport au Yen compenserait le supplément « petit groupe » de 115 euros, ce qui serait le cas si l'Euro se situait entre 115 yens et 119 yens à 5 semaines du départ environ et si nous étions moins de 13 participants, alors l'un compenserait l'autre de façon tacite et sans courrier de notre part.

Ces prix comprennent :

  • l'accueil et l'assistance à l'aéroport de Paris le jour du départ ;
  • les vols réguliers Paris / Osaka aller et retour ;
  • les taxes aéroport ;
  • l'hébergement pour dix nuits dans des hôtels 3*, deux nuits dans un ryokan, un nuit dans un monastère ;
  • la demi-pension (treize déjeuners) et quatre dîners selon le programme dont un dîner végétarien, hors boissons ;
  • les trajets en autocar privé climatisé ;
  • le trajet en ferry aller et retour Hiroshima / Miyajima ;
  • l'accompagnement culturel et spirituel d'un conférencier Terre Entière ;
  • les services de guides locaux techniques anglophones durant le circuit ;
  • les entrées dans les sites mentionnés dans le programme ;
  • l'assurance assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les repas mentionnés "libres" (neuf dîners) ;
  • les pourboires usuels aux guides locaux et aux chauffeurs ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses personnelles ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.
OFFRE EXCLUSIVE
Chambre à partager
Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Terre Entière a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Supplément aérien
Les tarifs mentionnés correspondent aux tarifs octroyés par les compagnies aériennes auprès desquelles les sièges ont été réservés. Chez certaines compagnies aériennes, ces tarifs peuvent ne plus être disponibles à la vente au-delà d'un certain délai (de quelques jours à trois mois avant le départ dans certains rares cas). En cas de non disponibilité du tarif aérien prévu, nous nous réservons le droit de répercuter tout ou partie de l' éventuelle hausse de prix aérien, qui serait communiquée au moment de l' inscription et soumise à votre accord.

Surtaxes
Les éventuelles surtaxes, rajoutées par les compagnies aériennes postérieurement à la date de publication de nos prix ne sont pas incluses. Ce montant, susceptible de variation à la hausse ou à la baisse jusqu'à 30 jours avant le départ, sera répercuté sur le prix conformément à la législation en vigueur.

Départ de Province
Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Hôtellerie (classification en normes locales)

  • Hagi - Hagi No Yado Tomoe (Ryokan)
    http://tomoehagi.jp/
  • Kyoto - Aranvert 3

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire.

Informations pratiques

Japon

Formalités pour les ressortissants français

Un passeport en cours de validité est nécessaire pour entrer au Japon. Désormais, les ressortissants étrangers se rendant sur le territoire japonais sont soumis à la prise de données biométriques. A cet effet, ils doivent, avant de franchir la frontière, au cours des formalités d'immigration, se livrer à la prise d'empreintes digitales et d'une photographie de face, avant d'être interrogés par un officier d'immigration.

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et au besoin une autorisation du 2e parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Décalage horaire

Le décalage horaire est de 8 heures en plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 20 h à Tokyo.

Climat

En hiver, le temps est sec et ensoleillé, et la température descend rarement en-dessous de zéro. En été, c'est le début de la saison des pluies, qui dure environ trois semaines, suivie d'une période très chaude et humide. La température varie entre 20°C (Sapporo) et 30°C (Nara), selon la ville en été, et de 3 à 18C° en hiver. Les saisons idéales sont le printemps et l'automne.

Change

La monnaie est le Yen japonais. Vous pourrez changer vos euros sur place après la douane à l'aéroport, ou au départ de France.
Les retraits avec les cartes de crédit ne sont possibles que dans les bureaux de poste (ouverts du lundi au vendredi).

Train Shinkansen

Les espaces de rangement disponibles dans les trains Shinkansen sont insuffisants. Pour cette raison, vos bagages seront pris en charge par une société de transport et livrés le lendemain à votre hôtel (prise en charge d'un grand bagage par personne). Il faut prévoir un petit sac avec le nécessaire pour la nuit.

Us et coutumes

Les Japonais sont extrêmement courtois, très ancrés dans leurs traditions. A table, évitez de planter vos baguettes dans le bol de riz à la fin d'un repas, c'est signe de mort. De même qu'il est préférable de sortir de table pour se moucher.
En outre, sachez que les Japonais sont sensibles aux gestes amicaux. On se salue en permanence, pour cela, on s'incline, les mains contre les cuisses, et souvent plusieurs fois. Merci de noter qu'il est obligatoire de se déchausser sur certains sites.

Pourboires

Le pourboire ne faisait pas partie des usages, mais depuis peu les guides et chauffeurs apprécient cette forme de remerciement. Lorsque vous êtes satisfait, prévoyez environ 3 à 5 € par jour et par personne.

Photographie

Merci de noter qu'il est interdit de photographier certaines œuvres, notamment les sculptures bouddhiques, du fait de leur caractère religieux.

Electricité

Le courant électrique a une tension de 100 volts au Japon. Munissez-vous d'un adaptateur universel pour vos petits appareils.

Téléphone

Pour appeler de France vers le Japon, composez le 00 suivi du code du pays : 81 puis le n° d'appel.
Pour appeler la France, composer 00 33 puis les 9 chiffres de votre correspondant (sans le zéro initial).
On peut téléphoner directement à partir des téléphones publics sur lesquels est inscrit "International and Domestic Telephone " avec des pièces de 100 yens et des télécartes, mais peu de téléphones publics acceptent la télécarte prépayée pour des communications internationales. On peut téléphoner à l'étranger en utilisant une compagnie téléphonique. Nous vous conseillons de confirmer les tarifs et les systèmes qui sont différents et qui varient auprès de chaque compagnie de téléphone.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Japon

Histoire - Culture

  • Histoire du Japon, Vie Michel, Que sais-je ? PUF
  • Nouvelle histoire du Japon, Souyri Pierre François, Perrin
  • Histoire du Japon. Entre Chine et Pacifique, Eliseeff Danielle, Éditions du Rocher
  • Japon, peuple et civilisation, Sabouret Jean-François, La Découverte
  • La dynamique du Japon de Meiji à 2015, Sabouret J.F, Biblis
  • Atlas du Japon : après Fukushima, une société fragilisée, Pelletier Philippe et Fournier Catherine, Autrement, coll. Atlas/Monde
  • Japon éternel, Hervé Beaumont ((photos de suzanne Held), Silvana Editoriale (Milan), 2011

Art - Architecture - Littérature

  • Le Japon, Menegazzo Rossela, Coll. Guide des Arts, Hazan
  • L'Art japonais, Shimizu Christine, Flammarion
  • La Peinture Japonaise, Akiyama T.,Skira
  • L'Estampe japonaise, Delay Nelly, , Hazan
  • Architecture éternelle du Japon - De l'histoire aux mythes, Cluzel Jean Sébastien, Editions Faton
  • Maisons traditionnelles du Japon, Sylvester-Katoh Amy et Kimaru Shin,Flammarion,
  • Le Dit de Genji, Murasaki Shibiku (trad. René Sieffert) Paris, P.O.F.
  • Histoire de la littérature japonaise, Guillamaud Jean, Collection Littérature des cinq continents, Editions Ellipses

Religion

  • Dictionnaire de la sagesse orientale (ouvrage collectif), R. Laffont, Bouquins
  • Le bouddhisme, Faure B., Liana Levi
  • Les religions du Japon, Sieffert R., PUF
  • Le bouddhisme zen, Watts Alan Wilson, Payot
  • Dieux et bouddhas du Japon, Franck Bernard, Odile Jacob
  • Shintô, Marillier Bernard, Collection B.a.-ba, Editions Pardès

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

Départ du 3 juin 2017 au 17 juin 2017 (15 jours)

Petit groupe de 8 à 20 participants.

Conférencier

Eric BOUTELOUP.
Docteur en études transculturelles et transtextuelles sur l'Asie, DEA de Chinois

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 5 790,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 5 790,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +355,00 € / personne

Taxes aériennes au 29 juin 2016, comprises dans le prix : 278,00 € dont 78,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 115,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
03/06/2017 - 13:25
Osaka - Kansai KIX
04/06/2017 - 08:15
AF292
Osaka - Kansai KIX
17/06/2017 - 10:30
Paris - Charles de Gaulle CDG
17/06/2017 - 16:15
AF291

Compagnies aériennes alternatives : Finnair, Asiana Airlines, Lufthansa, KLM

Carte de votre itinéraire et photos

Ces voyages peuvent également vous intéresser